Hermes_Maia_Staatliche_Antikensammlungen

Une petite histoire de vie

avec Maïa comme fil d'Ariane

Maïa est la mère d’Hermès. Son nom signifie « petite mère », surnom donné en Grèce antique à la grand-mère, à la nourrice ou à la sage-femme. Maïa est la protectrice des accouchements. C’est elle qui a donné son nom à la « maïeutique », cet art de mettre au monde commun aux sages-femmes et aux accoucheurs de l’être, dont Socrate est une figure de proue. 

Ainsi que le Petit Poucet, Maïa laisse sur mon chemin des petits cailloux blancs lumineux, qui me permettent de m’orienter. En voici quatre d’entre eux, voyez :

  • Depuis enfant, elle me laisse un goût délicieux pour les moments d’écoute et de partage… ceux où le temps se suspend et où l’on se sent grandir en rencontrant l’autre, ces moments intimes où l’on voit un visage pourtant familier comme si c’était la première fois, ces moments où l’on s’entend dire ce qu’on ne s’était jamais formulé à soi-même.

  • Maïa se penche par-dessus mon épaule pendant mes études en lettres et en philosophie avec en filigrane Socrate et la maïeutique. Ce fils d’une sage-femme, lui, accouche les âmes de leur connaissance par son questionnement. Socrate, relié à son « daïmon » ou son intuition, déjoue les faux-semblants par son écoute triant ce qui sonne « vrai » du reste. 

  • Maïa se tient à mes côtés lorsque j’exerce mon métier d’accompagnatrice. Et elle partage ma joie à lire la délivrance, le soulagement et la légèreté chez l’autre lorsque, dans un échange, une porte intime s’ouvre, un nœud se défait, quelque chose se simplifie et lorsque la personne retourne à l’action et à la relation avec confiance.

  • Maïa est venue vers moi à visage découvert en 2019 à la lecture de l’histoire d’Hermès, écrite admirablement par Murielle Szac, et plus particulièrement avec le passage de la naissance d’Hermès et celui de sa visite aux trois nourrices des dieux. C’est grâce à ces récits que la conteuse en moi s’est réveillée et que j’ai aujourd’hui la joie de travailler avec des histoires.

Et sur votre chemin de vie à vous, quels sont vos cailloux blancs et lumineux ? Reconnaissez-vous la ou les mains bienveillantes qui les y ont placés ? Racontez …

Illustration : Hermès avec sa mère Maïa, amphore antique, 500 av JC